rss feed

Fast, Simple, Clean, Complete

No category 1 comment

Ganymedes builds a complete, simple, clean PHP 5.3 (+) based framework from scratch. There are many examples and tutorials and the source code can be downloaded from this site.

The entire frame is build around reusable classes, so never write code twice.

Design goals:

  • Fast, Simple, Clean, Complete
  • TDD - Test Driven Design
  • DDD - Domain Driven Design
  • DRY - Do not Repeat Yourself
  • MVC - Model View Controller implementation

The MVC implementation is not mandatory. Its just a way to build sites. You may use it, but don't have to. This is true for the entire framework, you can use all, or parts. Actually, I am aiming not to make it a framework, but a collection of classes, with as little dependencies on each other as possible.

read more

Command Line Unit tester

PHP, Unit testing No comments

The simplest MVC implementation works, but has some shortcomings. Fist, we have to include all files by hand, with a hard coded path. Second, there is no real error handling, we depend on the PHP provided error handlers. And last, we had to code this by trial and error, there is no real way to test the classes.

The trial and error part means coding a bit, go to the browser to see if its working, if not, change the code and try again.

read more

MVC, the simplest implementation ever.

Design patterns, PHP No comments

mvc controllerLet me start by saying that this is not a tutorial about what MVC is. There are a lot of excellent sites that explain to the greatest detail all ins and outs about MVC. This sites focuses on practical MVC implementations.

The short version: when the users types a url (the request), it is send to the controller. The controller figures out what to do with the request (called routing) and updates the model and the view. (called dispatching). Last, the view renders the result and sends it back to the user. Most commonly as web page, but not necessary.

I started Ganymedes from scratch, the first version of this site was build with this code!

read more
Powered by: Ganymedes
polo ralph lauren pas cher homme L'explosion d'une bombe visant un convoi militaire a tué un civil et fait 16 blessés, dont 11 soldats, jeudi 22 août, à Karachi, au Pakistan, ont annoncé des sources militaires et policières. Un reportage télévisé a montré plusieurs voitures et motos endommagées par l'explosion qui visait un transport de troupes qui rentraient dans leurs casernes après avoir assuré la sécurité lors d'élections locales. L'officier supérieur de police Irfan Bhutto a indiqué qu'une autre bombe avait été trouvée à proximité du lieu de l'explosion, attachée à un pylône, et qu'elle était en voie d'être désamorcée. Une vague sans précédent de meurtres et d'enlèvements a frappé Karachi, cœur économique du Pakistan et mégapole de 18 millions d'habitants, depuis le début de l'année. La ville est en proie à des violences politiques et ethniques récurrentes. Ainsi, au cours des six premiers mois de 2013, 1 726 personnes y ont été tuées, contre 1 215 l'an dernier pour la même période, selon la Commission des droits de l'homme du Pakistan. polo ralph lauren soldes Deux militaires pakistanais ont été tués jeudi 22 août par des tirs "non justifiésde l'armée indienne le long ralph lauren homme de la ligne de démarcation dans la région du Cachemire revendiquée par les deux pays, ont annoncé les autorités à Islamabad. Selon un responsable de la sécurité, un premier soldat a été tué près de Rawalakot, dans le district de Poonch, à près de 130 km de la capitale pakistanaise. Un deuxième soldat a trouvé la mort par la suite dans la région de Tatta Pani, plus au sud, tandis que deux autres ont été blessés. Il s'agit du troisième membre de l'armée pakistanaise tué, selon Islamabad, par des militaires indiens en deux jours. En réponse à ces attaques, le chef de la diplomatie pakistanaise, Jalil Abbas Jilani, a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur indien pour lui faire part "des graves préoccupations [du Pakistan] à propos des violations continues et gratuites du cessez-le-feuau Cachemire. Des échanges de tirs depuis le début du mois ravivent les tensions entre les deux pays pour le contrôle de cette région dix ans après la conclusion d'un cessez-le-feu. Au début d'août, polo ralph lauren femme pas cher la mort de cinq soldats indiens à la frontière avait mis le feu aux poudres et soulevé un vent d'indignation de Bombay contre son ennemi juré. Le Pakistan avait nié toute implication dans cette attaque meurtrière. L'Inde et le Pakistan, deux puissances nucléaires fortement militarisées, se sont livré trois guerres depuis leur indépendance concomitante en 1947 de l'Empire britannique. Deux de ces conflits portaient sur le Cachemire. Les pourparlers de paix entre les deux pays avaient timidement repris polo ralph lauren homme en 2011, trois ans après l'attentat de Bombay (166 morts) qui avait été perpétré, selon les autorités indiennes, par le Lashkar-e-Taiba, un groupe islamiste armé pakistanais.Ce sentiment a été particulièrement aigu, lundi 23 septembre, lors de la déposition de Karim Achoui. L'ex-avocat se tient à la barre avec aisance, rompu aux usages de l'audience. Ses mots sont aussi ajustés que son costume noir, ils ont ce qu'il faut de fermeté et de courtoisie, sa voix grave porte. Il raconte d'abord sobrement ce 22 juin 2007 où, sortant de son cabinet boulevard Raspail à Paris en compagnie d'une amie vers 22 heures, il repère sur le trottoir d'en face un homme "casqué, ganté, qui se tient droit". "Cette image me paraît relativement suspecte", dit-il.polo ralph lauren enfant Sa crainte augmente lorsqu'il voit cet homme avancer dans sa direction, s’approcher à moins de deux mètres de lui, glisser sa main dans le sac qu'il porte en bandoulière "pour en sortir quelque chose que j'ai immédiatement reconnu comme étant une arme à feu". "jogging ralph lauren J'ai eu le sentiment que je ne pourrais jamais oublier ce regard, ces yeux grand ouverts'", raconte-t-il. Karim Achoui tente de s'enfuir en courant, deux balles l'atteignent. La première lui perfore le poumon, polo ralph lauren france l'autre traverse son bassin de part en part. Le médecin qui l'a examiné dira plus tard à la barre que sa survie "relève du miracle".